Mardi 21 décembre 1784

De Une correspondance familiale

Fragment de lettre de Jean Charles Nicolas Dumont (Oisemont) à son fils Charles (Paris)


21 Décembre 1784[1]

J’ai fait passer un exemplaire[2] au Sieur Caron[3] et un à Monsieur Duméril[4] qui paraissait s’ennuyer de ne pas le recevoir. Je garderai les autres jusqu’à l’arrivée des cartons. Je te ferai repasser celui du roi de Prusse[5] que je suis bien aise de ne pas avoir envoyé plus tôt et auquel tu voudras bien faire joindre les cartons.


Notes

  1. Jean Charles Nicolas Dumont s’adresse à son fils Charles Dumont de Sainte-Croix.
  2. Exemplaires du Plan de Législation criminelle par M. Dumont, un volume in-8, Paris, 1784.
  3. Probablement Jean Baptiste Caron.
  4. François Jean Charles Duméril.
  5. Frédéric II.

Notice bibliographique

D’après l’extrait publié par Ludovic Damas Froissart, dans André Marie Constant Duméril, médecin et naturaliste, 1774-1860, 1984, p. 12.

Pour citer cette page

« Mardi 21 décembre 1784. Fragment de lettre de Jean Charles Nicolas Dumont (Oisemont) à son fils Charles (Paris) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Mardi_21_d%C3%A9cembre_1784&oldid=40828 (accédée le 13 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.