Mardi 19 février 1878

De Une correspondance familiale

Lettre de Félicité Duméril, épouse de Louis Daniel Constant Duméril (Vieux-Thann) à Aglaé Desnoyers, épouse d’Alphonse Milne-Edwards (Paris)

original de la lettre 1878-02-19.jpg


Vieux-Thann 19 Février 1878.

Je glisse cette feuille dans la lettre de Charles[1] pour te dire, ma chère Aglaé, combien ta lettre et celle d’Emilie[2] ont fait plaisir à Marie[3]. Hier, à plusieurs reprises, elle m’a chargé de vous exprimer à toutes deux combien elle en est touchée ainsi que des affectueuses paroles qui y étaient jointes au nom de Marie[4]. Notre chère belle-fille et la petite Hélène[5] continuent à aller fort bien. C’est une bien bonne idée qu’à eu notre Emilie de songer à une pelisse pour sa petite filleule, c’est justement la seule chose qu’elle n’ait pas. Le petit couvert d’argent fera grand plaisir. Adieu chère et bonne Aglaé nous t’embrassons comme nous t’aimons ainsi que nos chères petites-filles[6].

Félicité Duméril

Le baptême est remis à Jeudi prochain


Notes

  1. Charles Mertzdorff.
  2. Emilie Mertzdorff.
  3. Marie Stackler, épouse de Léon Duméril.
  4. Marie Mertzdorff.
  5. Hélène Duméril.
  6. Marie et Emilie Mertzdorff.

Notice bibliographique

D’après l’original

Pour citer cette page

« Mardi 19 février 1878. Lettre de Félicité Duméril, épouse de Louis Daniel Constant Duméril (Vieux-Thann) à Aglaé Desnoyers, épouse d’Alphonse Milne-Edwards (Paris) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Mardi_19_f%C3%A9vrier_1878&oldid=40772 (accédée le 9 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.