Lundi 27 mai 1918

De Une correspondance familiale


Lettre de Guy de Place (mobilisé) à Jacques Meng (Fellering)

original de la lettre 1918-05-27 page 1.jpg original de la lettre 1918-05-27 page 2.jpg


Reçu le 1.06.1918
Répondu le 3 Juin 1918
11 Juin 1918

27 Mai

Mon cher Monsieur Meng,

Je crois vous avoir donné mon nouveau secteur postal : 238, toujours avec résidence au PRA 8[1].

A-t-on fait le nécessaire pour l’assurance de mes meubles dans le nouveau local.

Puisque l’administration ne veut pas garantir que les prix auxquels nous vendons notre ferraille ne seront pas discutés, vous allez tout simplement avertir le service des forges par lettre recommandée que nous sommes obligés de renoncer à la vente de ferraille à l’amiable, ne pouvant pas nous exposer à ce qu’un jour on nous reproche de les avoir vendues à trop bas prix. Vous ajouterez que pour qu’aucune discussion ne soit possible plus tard nous sommes obligés de le prier de réquisitionner les ferrailles, s’il désire qu’elles soient aliénées. Vous ferez faire les formalités pour que le règlement soit aliéné fait de suite.

Comme prix de réquisition vous accepterez celui dont nous avons convenu avec les acheteurs.

La mort de [M. Ruh] est malheureusement exacte. M. de Fréville[2] va bien.

Cordialement à vous

GP


Notes

  1. P.R.A. : Parc Régional ( ?) d’Artillerie.
  2. Charles de Fréville.

Notice bibliographique

D’après l’original

Pour citer cette page

« Lundi 27 mai 1918. Lettre de Guy de Place (mobilisé) à Jacques Meng (Fellering) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Lundi_27_mai_1918&oldid=40476 (accédée le 15 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.