Lejosne, Hippolyte (1814-1884)

De Une correspondance familiale

Au début des années 1830, dans ses lettres à son cousin Henri Delaroche, Auguste Duméril donne des nouvelles de leurs anciens condisciples à l’Institution Morin de Fontenay-aux-Roses. Parmi eux, « Lejorne » (selon la transcription du copiste), qui « travaille, à ce qu’il paraît, beaucoup » (lettre du 26 mai 1831). Nous faisons l’hypothèse qu’il s’agit d’Hippolyte Lejosne.

(Jacques Eugène) Hippolyte Lejosne, né à Paris en 1814, est le fils de Jean François Louis Lejosne, militaire, et d’Héloïse Chavigny. Sorti de l’École polytechnique (X 1832), il fait une carrière militaire (aide de camp du Maréchal Magnan, puis chef d'escadron). Il fréquente des artistes (Manet, Delacroix, Barbey d'Aurévilly) et collectionne les tableaux impressionnistes.

Hippolyte Lejosne épouse en 1847 Jeanne Sophie Valentine Cazalis (1829-1896) ; ils ont un fils : Louis Robert Lejosne (1848-1883).



Pour citer cette page

« Lejosne, Hippolyte (1814-1884) », Une correspondance familiale (D. Poublan et C. Dauphin eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Lejosne,_Hippolyte_(1814-1884)&oldid=59833 (accédée le 16 avril 2024).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.