Kiener, Louis Charles (1799-1881) et ses proches

De Une correspondance familiale

Dans une lettre du 9 août 1870 Auguste Duméril évoque « M. Kiener » à propos de la mort de son gendre Charles Emile de Joinville.

Le zoologiste Louis Charles Kiener (1799-1881) commence à travailler à douze ans au Muséum national d'histoire naturelle de Paris. Il devient préparateur de la chaire de zoologie. Il fait paraître : Species général et iconographique des coquilles vivantes : comprenant la collection du Muséum d'histoire naturelle de Paris, la collection Lamarck, celle du prince Masséna (appartenant maintenant à M. le baron Benjamin Delessert), et les découvertes récentes des voyageurs (Paris, Rousseau, 1852-1875, 13 parties en 11 volumes), ouvrage continué par Paul Henri Fischer (1835-1893).

Louis Charles Kiener a au moins deux enfants : Caroline Emilie Kiener, née le 4 novembre 1827, veuve en 1861 de Pierre dit Victor Roullier, négociant en eaux-de-vie, qui épouse Charles Emile de Joinville en 1862 ; et Eugène Amédée Kiener, né le 5 mai 1830, inspecteur de chemin de fer de l'Est.



Pour citer cette page

« Kiener, Louis Charles (1799-1881) et ses proches », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Kiener,_Louis_Charles_(1799-1881)_et_ses_proches&oldid=41966 (accédée le 8 février 2023).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.