Jeudi 23 février 1871

De Une correspondance familiale

Lettre d’Eugénie Desnoyers, épouse de Charles Mertzdorff (Vieux-Thann) à Félicité Duméril (Morschwiller)

original de la lettre 1871-02-23 page1.jpg original de la lettre 1871-02-23 page2.jpg


Jeudi[1]

Chère Bonne-Maman,

Je suis bien heureuse qu'Adèle[2] ait reçu des nouvelles de son mari, nous étions tous réellement inquiets pour elle, rendons grâce à Dieu de ce qu'il a épargné à la pauvre enfant encore un affreux malheur[3]. Merci de m'avoir envoyé son petit mot ainsi que celui de votre bon frère[4].

Hier j'ai reçu une bien bonne courageuse mais bien triste lettre de ma ma chère maman[5], je vous la communiquerai quand je vous verrai, jusque-là, elle m'est si précieuse que j'aimerai la garder avec moi, vous comprenez cela ; je vous envoie les deux lettres de mon bon père[6] où il nous annonce la réalité de notre malheur. Vous verrez que leurs cœurs se sont reportés de suite vers vous qui avez éprouvé la même épreuve[7].

Nous sommes aussi ennuyés de n'avoir pas de lettre de Léon[8], je ne dis pas attristés, car nous ne devons pas être inquiets, probablement des lettres égarées sont causes de son silence, et puis on dit la légion alsacienne s'en allant à Bordeaux.

Les chéries[9] vont bien, nous sommes allées à l'école ce matin, puis nous avons passé une heure au jardin, je suis un peu fatiguée, je vais tâcher de rester tranquille le reste de la journée.

Mille amitiés à tous deux chers bons parents[10]

Votre Nie Crol[11]

Il me semble que Caroline et Julien[12] doivent s'être retrouvés et qu'ils veilleront tous deux sur ceux qui restent pour lutter encore en ce monde.


Notes

  1. Lettre sur papier deuil.
  2. Adèle Duméril, épouse de Félix Soleil.
  3. Le père d’Adèle, Auguste Duméril, est décédé en novembre 1870.
  4. Charles Auguste Duméril.
  5. Jeanne Target, épouse de Jules Desnoyers.
  6. Jules Desnoyers.
  7. Félicité et Louis Daniel Constant Duméril ont perdu en 1862 leur fille Caroline, première épouse de Charles Mertzdorff.
  8. Léon Duméril.
  9. Marie et Emilie Mertzdorff.
  10. Félicité et son époux Louis Daniel Constant Duméril.
  11. Eugénie reprend la signature qui associait son nom à celui de son amie Caroline Duméril après le décès de celle-ci.
  12. Julien Desnoyers, tué en janvier 1871.

Notice bibliographique

D’après l’original

Pour citer cette page

« Jeudi 23 février 1871. Lettre d’Eugénie Desnoyers, épouse de Charles Mertzdorff (Vieux-Thann) à Félicité Duméril (Morschwiller) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Jeudi_23_f%C3%A9vrier_1871&oldid=39981 (accédée le 18 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.