Jeudi 22 avril 1880

De Une correspondance familiale


Lettre de Félicité Duméril (épouse de Louis Daniel Constant Duméril) (Saint-Brieuc) à Aglaé Desnoyers (épouse d’Alphonse Milne-Edwards)(Paris)


original de la lettre 1880-04-22(avec annotations ultérieures).jpg


Saint-Brieuc 22 Avril 1880

Ma bonne Aglaé,

Notre voyage s’est fait de la manière la plus agréable et sans trop de fatigue ; arrivés à Saint-Brieuc nous avons vu de suite notre chère famille[1] qui nous attendait à la gare, les excellentes bonnes d’Adèle partageaient le contentement de leurs maîtres de nous revoir et tous nous sommes entrés à la banque éprouvant bien du bonheur d’être réunis. En passant à Nogent-le-Rotrou[2] de bien douces pensées sont venues à notre esprit et tu sais de quel [  ] de bien ferventes prières ont été adressées à Dieu pour son bonheur. Ma sœur[3], Adèle, son mari et leurs enfants sont tous bien portants et paraissent fort contents de leur nouvelle résidence. Saint-Brieuc nous paraît fort agréable à habiter ; aujourd’hui nous ferons en voiture des excursions qui nous feront bien connaître le pays.

Je t’écris à la hâte ces quelques lignes, ma bien chère Aglaé, elles ont pour but de te parler d’un domestique homme[4] très recommandé à ma sœur par une de nos parentes dont je t’envoie la lettre. Si tu pensais qu’en effet l’homme en question put convenir à notre jeune ménage comme domestique je le verrais et tâcherais de me procurer de nouveaux renseignements sur lui, adieu ma bonne ma chère Aglaé, nous pensons beaucoup à vous tous et vous envoyons nos plus tendres amitiés. Comment va notre petite Émilie[5] ? son nom est souvent prononcé ainsi que celui de Marthe[6] qui s’est montrée si parfaite de soins pour sa bonne amie. Encore une fois adieu mes chers amis

Félicité Duméril


Notes

  1. Adèle Duméril, son époux Félix Soleil et leurs enfants : Marie, Léon, Pierre, Louise et Auguste Soleil.
  2. Nogent-le-Rotrou où Marie Mertzdorff et Marcel de Fréville sont en voyage de noces.
  3. Eugénie Duméril, veuve d’Auguste Duméril.
  4. Possiblement Lucas, dont il est question plus tard.
  5. Emilie Mertzdorff, sœur de Marie.
  6. Marthe Pavet de Courteille.

Notice bibliographique

D’après l’original

Pour citer cette page

« Jeudi 22 avril 1880. Lettre de Félicité Duméril (épouse de Louis Daniel Constant Duméril) (Saint-Brieuc) à Aglaé Desnoyers (épouse d’Alphonse Milne-Edwards)(Paris) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Jeudi_22_avril_1880&oldid=52360 (accédée le 19 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.