Jeudi 11 août 1864

De Une correspondance familiale

Lettre d’Eugénie Desnoyers, épouse de Charles Mertzdorff (Vieux-Thann) à sa sœur Aglaé, épouse d’Alphonse Milne-Edwards (Paris)

original de la lettre 1864-08-jeudi-frag4.jpg


Vieux-Thann

Jeudi matin[1]

Ma chère petite Gla,

Maman[2] est dans notre home, c’est te dire tout mon bonheur. Si seulement papa, toi et les deux autres frères[3] pouvaient aussi nous arriver ensemble nous n’aurions plus rien à désirer. Mais je m’incline devant l’eau salée[4] et je désire beaucoup <fort> qu’elle te redonne tant de force que tu puisses braver la fatigue du chemin de fer et venir avec ton cher mari[5] ; on me dit combien il travaille ce que c’est que d’être du bois dont on fait les hommes illustres.

Toutes mes commissions sont parfaites ; tout est on ne peut mieux et je viens te remercier. Le tablier de ma belle-mère[6] est très bien, ma <philippine> idem

Je t’envoie le patron de la petite serviette, tu comprends que tu peux allonger ou grandir selon que tu voudras ça n’a aucun inconvénient.

Pour le coussin de maman je n’ai encore rien commencé, je vais faire d’après tes mesures et pour les dessins j’attendrai que tu me les envoies.

Pour la cravate de Charles[7] envoyer passage du Saumon 49 et 51 et demander un col Daniel breveté en taffetas. Voilà ce qu’il y a d’imprimé derrière la cravate.

Mes petites pantoufles sont charmantes.

Adieu, Amie Chérie, je t’embrasse comme je t’aime et ce n’est pas peu fort, mes petits choux[8] en font autant sur les 2 joues de tante Agla et le mari suit l’exemple de sa bande sans oublier notre cher frère.

Eug.

L’idée d’Alphonse était très bonne : des petites tasses feraient grand plaisir et serviraient sans cesse.


Notes

  1. Cette lettre non datée est à situer au mois d’août 1864, au début du séjour en Alsace de Jeanne Target.
  2. Jeanne Target, épouse de Jules Desnoyers.
  3. Alfred et Julien Desnoyers.
  4. Aglaé repart pour des bains à Cayeux.
  5. Alphonse Milne-Edwards.
  6. Marie Anne Heuchel, veuve de Pierre Mertzdorff et mère de Charles.
  7. Charles Mertzdorff, époux d’Eugénie.
  8. Marie et Emilie Mertzdorff, filles du premier mariage de Charles.

Notice bibliographique

D’après l’original

Pour citer cette page

« Jeudi 11 août 1864. Lettre d’Eugénie Desnoyers, épouse de Charles Mertzdorff (Vieux-Thann) à sa sœur Aglaé, épouse d’Alphonse Milne-Edwards (Paris) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Jeudi_11_ao%C3%BBt_1864&oldid=39777 (accédée le 29 septembre 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.