Herment, Gabriel Jean (1848-1935)

De Une correspondance familiale


Damas Froissart cite plusieurs fois « le général Herment ».

Gabriel Jean Herment est le fils d'un conducteur des ponts et chaussées. Après son passage par l'École polytechnique (X 1868), il poursuit une carrière militaire dans l'artillerie. En 1900 il est directeur de l'atelier de construction de Douai où il expérimente de nouveaux projectiles. Puis, à Douai toujours il commande le 1er corps d'armée (1903), intervenant lors de la grève après la catastrophe de Courrières. De 1917 à sa retraite en 1910, il est à Vincennes.

Il est rappelé au début de la guerre et nommé gouverneur de Lille le 20 août 1914. Le 10 septembre 1914 il reprend, à Limoges, le commandement des dépôts d'artillerie de la 1re région, sous la direction du général Justin Mengin, directeur de l'artillerie. Il est replacé dans le cadre de réserve le 15 janvier 1916 et quitte son emploi le 1er février 1917 lorsqu'il est démobilisé.



Pour citer cette page

« Herment, Gabriel Jean (1848-1935) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Herment,_Gabriel_Jean_(1848-1935)&oldid=53775 (accédée le 3 février 2023).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.