Fin-mars 1861

De Une correspondance familiale



Billet de Caroline Duméril, épouse de Charles Mertzdorff (Vieux-Thann), à sa mère Félicité Duméril (Moulin de l’Enchenberg)


original du billet 1861-03.jpg


Ma chère Maman

J'espère que tes douleurs sont un peu apaisées, je vais encore avoir de tes nouvelles par G.[1] Il y aura à ce qu'il parait demain une basse messe à Vieux-Thann à 7 h ou 7 h 1/2 si tu aimes d'y venir.

A la hâte nous[2] t'embrassons mille fois

CM


Notes

  1. Probablement Georges Léon Heuchel, ou son père Georges, oncle de Caroline.
  2. Caroline et Charles Mertzdorff.

Notice bibliographique

D’après l’original.

Pour citer cette page

« Fin-mars 1861. Billet de Caroline Duméril, épouse de Charles Mertzdorff, à sa mère Félicité Duméril (Vieux-Thann) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Fin-mars_1861&oldid=56536 (accédée le 20 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.