Fidon, André (1895-1970)

De Une correspondance familiale


Le jeune Louis Froissart a pour camarade « Fidon ». Il s’agit probablement d’André Fidon, né en 1895 comme lui. Il se trouvent ensemble en Allemagne lors d’un séjour linguistique (lettre du 6 août 1909-A). André Fidon est le fils d’Édouard Fidon.

Édouard (Alexis) Fidon (1861-1941), entrepreneur de travaux publics à Douai, épouse Eugénie Françoise Becq (1866-1905). Ils ont six enfants :

  1. Augustin Fidon (1887-1970)
  2. Marie Fidon (1889-1977)
  3. Gabrielle Fidon (1890-après 1941)
  4. Jeanne Lise Fidon (1891-après 1966)
  5. André Fidon (1895-1970) ; il épouse à Douai Charlotte Marie Bluysen (1899-1983)
  6. Odette Fidon (1901-1960) ; en 1924 elle épouse l’industriel Jean Gasiorowski.


Pour citer cette page

« Fidon, André (1895-1970) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Fidon,_Andr%C3%A9_(1895-1970)&oldid=56686 (accédée le 2 février 2023).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.