Dimanche 26 octobre 1873 (A)

De Une correspondance familiale

Lettre de Charles Mertzdorff (Mayence) à ses filles Marie et Emilie Mertzdorff (Paris)

original de la lettre 1873-10-26A page 1.jpg original de la lettre 1873-10-26A pages 2-3.jpg


Mes chers enfants

Je vous écris de Mayence à 5 h du matin. C’est de Cologne que cette lettre devais vous être adressée, mais une maladresse de notre part & surtout des conducteurs du train, arrivés ici nous n’avons pas bougé du Wagon au lieu de changer de train ce qui nous a conduit à Francfort ! où nous avons dû revenir ici. Perte de temps de 3 h de chemin de fer & nous n’arrivons plus à Amsterdam demain Dimanche comme c’était dans mon programme. Je voulais voir la grande ville un Dimanche le mal n’est pas autrement conséquent. Nous allons maintenant nous arrêter à Cologne ce qui nous permettra de voir la Cathédrale que nous n’aurions peut être pas vue.

Arrivés à Mayence hier soir à 9 h nous la quittons ce matin 6 ½ h, c’est vous dire que n’y verrons rien. Mais ce voyage devait toujours être trop rapide pour voir le pays.

La route jusqu’ici est charmante, l’on passe tout le temps des pays admirables de Culture & d’industrie comme je ne l’avais jamais vu au Palatinat je suis enchanté & vous savez que je voyage avec Legay que je ne suis donc pas seul. Du reste je vais tout à fait bien & vous promets que je ne serai pas plus long que le nécessaire pour aller vous trouver.

Il va être temps de me lever, je vous dis donc un bonjour, vous embrasse bien fort.

Charles Mertzdorff

Dimanche Matin 5 h.


Notice bibliographique

D’après l’original

Pour citer cette page

« Dimanche 26 octobre 1873 (A). Lettre de Charles Mertzdorff (Mayence) à ses filles Marie et Emilie Mertzdorff (Paris) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Dimanche_26_octobre_1873_(A)&oldid=39570 (accédée le 14 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.