Dimanche 20 octobre 1918

De Une correspondance familiale

Début de lettre de Guy de Place (mobilisé) à Jacques Meng (Fellering)

original de la lettre 1918-10-20 page 1.jpg


20 octobre
dimanche[1]

Mon cher Monsieur Meng,

Je pars ce soir pour Paris. Je crains fort que Mme de Place[2] ne puisse m’accompagner en Alsace : elle est au lit, ainsi que les 3 enfants[3] avec la grippe.


Notes

  1. Lettre sur papier deuil (la suite de la lettre manque).
  2. Hélène Duméril, épouse de Guy de Place.
  3. Anne Marie, Henry et Jeanne de Place.

Notice bibliographique

D’après l’original

Pour citer cette page

« Dimanche 20 octobre 1918. Début de lettre de Guy de Place (mobilisé) à Jacques Meng (Fellering) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Dimanche_20_octobre_1918&oldid=39487 (accédée le 19 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.