Cabart, Charles (1813-1884) et son épouse

De Une correspondance familiale

Le nom du professeur Cabart apparaît sous la plume de Marthe Pavet de Courteille : il est examinateur lorsqu'elle passe les épreuves du certificat d'études de l'enseignement secondaire spécial (lettre du 2 août 1883).

Charles (François) Cabart (Danneville), né en 1813 à Cherbourg (Manche), polytechnicien (X 1832) est un pédagogue : il est répétiteur puis examinateur d'admission à Polytechnique. Il collabore au Journal des mathématiques pures et appliquées et aux Annales de chimie et de physique. En 1852 il publie ses Leçons de physique et de chimie, rédigées d'après les programmes officiels d'admission à l'École polytechnique et à l'École de Saint-Cyr, et en 1853, avec Ch. Bourgeois, les Leçons nouvelles sur les applications pratiques de la géométrie et de la trigonométrie.

Charles Cabart épouse Marie Ernestine Serret en 1845. Ils ont trois fils :

1- Maurice Cabart-Danneville (1846-1918), député puis sénateur de la Manche (1889-1918), inspecteur-adjoint des forêts, puis professeur de mathématiques. Avec son épouse Marguerite Anne Doucet (†1866) il a un fils Maurice Cabart-Danneville (1866-1942)

2- Pierre Joseph Cabart-Danneville (né en 1851)

3- François Robert Cabart-Danneville (1855-1925).



Pour citer cette page

« Cabart, Charles (1813-1884) et son épouse », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Cabart,_Charles_(1813-1884)_et_son_%C3%A9pouse&oldid=42923 (accédée le 7 février 2023).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.