Bell, Thomas (1792-1880)

De Une correspondance familiale

Dans sa lettre du 14 septembre 1834, André Marie Constant Duméril mentionne le nom de Bell. Chirurgien-dentaire, Thomas Bell passe l'essentiel de sa carrière à l'hôpital Guy's à Londres (1817-1861). Il se spécialise dans les maladies des dents tout en donnant des cours de zoologie au King's College (à partir de 1836). Il est un membre influent de la communauté scientifique britannique et participe activement à la vie de nombreuses sociétés savantes dont la Royal Society dont il devient membre en 1828. Il préside la Société Linnéenne de Londres (1853-1861) lorsque les articles sur la sélection naturelle de Charles Darwin (1809-1882) et d'Alfred Russel Wallace (1823-1913) y sont lus. Bell reste toute sa vie hostile au darwinisme.

Il publie de nombreux ouvrages sur les mammifères et les crustacés britanniques mais ce sont surtout ses travaux herpétologiques qui retiennent l'attention. Il fait paraître de 1832 à 1840, sa Monograph of the Testudianata, et en 1839 la première synthèse sur les reptiles britanniques sous le titre History of British Reptiles.

Il est membre correspondant de la Société philomatique et de la Société d’Histoire Naturelle de Paris, ainsi que de l’Académie des Sciences de Philadelphie.



Pour citer cette page

« Bell, Thomas (1792-1880) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Bell,_Thomas_(1792-1880)&oldid=41576 (accédée le 7 février 2023).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.