Ward, Louise (1849-1930), épouse de Léon d'Hervey (pseudonyme : Louise Dubreau)

De Une correspondance familiale


Dans une lettre d'août 1877, Marthe Pavet de Courteille raconte à son amie Marie Mertzdorff : « mon oncle Abel [Pavet de Courteille] avant-hier soir, a laissé ses deux filles au Bréau avec la marquise d’Hervey car elle est en train de faire le portrait d’Alice ».

Cette femme peintre, la « marquise d’Hervey », est Louise Ward (pseudonyme : Louise Dubreau), est l'épouse en premières noces de Léon d'Hervey de Saint-Denys puis, en secondes noces, de Jacques Laurens de Waru.

Louise Ward est née en Italie en 1849, fille de l'ambassadeur Thomas Ward. En 1868 elle épouse à Paris le sinologue Léon d'Hervey de Saint-Denys (1822-1892). Léon d'Hervey de Saint-Denys, professeur de chinois au Collège de France (à partir de 1874), est traducteur de chinois et d'espagnol. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages sur la culture chinoise et de : Les rêves et les moyens de les diriger. Léon d'Hervey de Saint-Denys est membre de l'Académie des inscriptions et belles lettres (élu en 1878).

Louise Ward se consacre à la peinture, signant ses toiles du pseudonyme de Louise Dubréau, du nom du domaine familial, le château du Bréau en Yvelines. Devenue veuve, elle se remarie en 1896 avec le Jacques Laurens de Waru.

Notes




Pour citer cette page

« Ward, Louise (1849-1930), épouse de Léon d'Hervey (pseudonyme : Louise Dubreau) », Une correspondance familiale (D. Poublan et C. Dauphin eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Ward,_Louise_(1849-1930),_%C3%A9pouse_de_L%C3%A9on_d%27Hervey_(pseudonyme_:_Louise_Dubreau)&oldid=42961 (accédée le 29 février 2024).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.