Vogelweith, Adolphe (1837-1902) et ses descendants

De Une correspondance familiale

En 1919 Pierre Froissart, mobilisé, loge « chez une Mme Vogelweith qui est la cousine d’Hélène de Place » (lettre du 27 janvier 1919).

Adolphe Vogelweith (1837-1902) épouse Anna Maria Rosa Bardol (1847-1902). Ils ont trois enfants :
- Paul (Eugène) Vogelweith (né en 1874) ; il épouse le 31 août 1902 à Mirecourt Yvonne Aubry (née le 22 mars 1880 à Mirecourt et décédée le 4 septembre 1954 à Epinal). Paul Vogelweith et Yvonne Aubry ont trois enfants : Thérèse Marie Jeanne Vogelweith (1903-1966), Georges Vogelweith (1904-1979) et Nicole (née en 1906)
- Adolphe Vogelweith (né en 1876)
- Léon (Jules) (né le 14 août 1876 à Guebwiller – mort en 1919 à Epinal) ; « Mme Vogelweith » citée dans la lettre de 1919 est sa veuve.

Adolphe Vogelweith (1837-1907), diplômé des Arts et Métiers de Châlons (promotion 1854), débute comme dessinateur aux ateliers de constructions Schlumberger et Cie, à Guebwiller. Il est ensuite ingénieur-directeur des ateliers jusqu'en 1891. Puis il fonde la filature de la Gosse, à Golbey, au nord d’Epinal. Après son décès, l’entreprise est dirigée par ses deux fils, Léon et Paul, qui lui adjoignent une blanchisserie en 1913.



Pour citer cette page

« Vogelweith, Adolphe (1837-1902) et ses descendants », Une correspondance familiale (D. Poublan et C. Dauphin eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Vogelweith,_Adolphe_(1837-1902)_et_ses_descendants&oldid=42385 (accédée le 13 avril 2024).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.