Vitrant, Adolphe (1885-1916)

De Une correspondance familiale

Dans une lettre du 26 mars 1916, Emilie Mertzdorff-Froissart écrit : « On fait courir le bruit de la mort d'Adolphe Vitrant qui, ce qui est certain, a disparu ».

Adolphe Vitrant, lieutenant dans l’infanterie au 33e régiment, est selon le Ministère « présumé prisonnier » « disparu » « tué à l’ennemi » à Douaumont (Meuse) en mars 1916.

Adolphe Vitrant est né le 17 février 1885 à Douai (Nord).



Pour citer cette page

« Vitrant, Adolphe (1885-1916) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Vitrant,_Adolphe_(1885-1916)&oldid=42383 (accédée le 31 janvier 2023).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.