Virgile, Pierre de (actif vers 1810) et son épouse

De Une correspondance familiale

Dans les années 1808-1809, André Marie Constant Duméril sert d’intermédiaire entre M. de Virgile et le général Dejean.

M. de Virgile est commandant de la citadelle d’Amiens. Pierre de Virgile, témoin d’un mariage à Amiens le 11 janvier 1801 (21 nivôse an IX), est présenté comme « demeurant à la Citadelle d'Amiens, Département de la Somme, profession d'ex Lieutenant de Roy, âgé de soixante cinq ans ». Plus tard, en 1831, la Sentinelle Picarde signale que M. de Virgile, qui habite la citadelle d’Amiens, doit la quitter sur ordre du ministre.

Par ailleurs, les archives d’Amiens conservent le discours de réception de M. de Virgile à l’Académie de la ville (15 prairial an XII – 4 juin 1804).



Pour citer cette page

« Virgile, Pierre de (actif vers 1810) et son épouse », Une correspondance familiale (D. Poublan et C. Dauphin eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Virgile,_Pierre_de_(actif_vers_1810)_et_son_%C3%A9pouse&oldid=42382 (accédée le 15 avril 2024).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.