Vendredi 29 décembre 1786

De Une correspondance familiale

Fragment de lettre de Jean Charles Nicolas Dumont (Oisemont) à son fils Charles (Paris)


Je vais peut-être être le chef du conseil, dans ce pays-ci, d’un seigneur très riche et fort puissant qui a dans le canton des terres très considérables. Je n’oublierai pas à en profiter si cela peut te servir, mais reste où tu es et cherche même à t’y avancer jusqu’à nouvel ordre.[1]


Notes

  1. Jean Charles Nicolas Dumont s’adresse à son fils Charles Dumont de Sainte-Croix.

Notice bibliographique

D’après l’extrait publié par Ludovic Damas Froissart, dans André Marie Constant Duméril, médecin et naturaliste, 1774-1860, 1984, p. 15.

Pour citer cette page

« Vendredi 29 décembre 1786. Fragment de lettre de Jean Charles Nicolas Dumont (Oisemont) à son fils Charles (Paris) », Une correspondance familiale (D. Poublan et C. Dauphin eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Vendredi_29_d%C3%A9cembre_1786&oldid=58659 (accédée le 28 mai 2024).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.