Trentini, Pierre (1842-1868) et sa famille

De Une correspondance familiale

Le 7 août 1868 Charles Mertzdorff écrit à son épouse : « Ce soir à 5h il est aussi arrivé un grand malheur dans notre cour, l’un des Italiens, maçon de mon entrepreneur est tombé du haut de son échafaudage. L’on ne sait comment ; personne ne l’a vu tomber. Il est resté sur le coup sans faire un seul mouvement, il était mort. Une enquête s’est faite, mais nous ignorons la cause de sa chute, l’on croit qu’il est resté accroché par sa botte déchirée. C’est un jeune homme de 24 ans marié depuis 1 an, sa femme attendant un enfant, son beau-frère est ici travaillant avec lui. »

L’acte de décès (archives départementales du Haut-Rhin numérisées) permet de donner un nom à ce maçon qui travaillait sur la propriété Mertzdorff, et quelques éléments de sa biographie. L’acte est signé par Charles Mertzdorff, maire de Vieux-Thann. Le registre de l’état-civil, où il figure, est conservé aux archives départementales du Haut-Rhin et numérisé ; il est reproduit ci-dessous.

Le maçon décédé est Pierre Trentini, âgé de 26 ans ; il est originaire de Clivio, province de Côme en Lombardie, comme les déclarants, son beau-frère Gaetano (Gaëtan) <Ghielmetti>, maçon, âgé de 32 ans et son cousin, Basile Catella, maçon lui aussi, âgé de 36 ans. Pierre Trentini est marié à Caroline <Ghielmetti>, fileuse, âgée de 23 ans, demeurant à Clivio. Il est fils naturel et reconnu de Joseph Trentini, tailleur de pierre, décédé à Clivio et de Lucie Buzzi, âgée de 55 ans, vivant à Clivio.

Document(s) à télécharger

acte de décès de Pierre Trentini.jpg



Pour citer cette page

« Trentini, Pierre (1842-1868) et sa famille », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Trentini,_Pierre_(1842-1868)_et_sa_famille&oldid=42352 (accédée le 4 octobre 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.