Trannoy, Pierre Amable Jean Baptiste (1772-1832)

De Une correspondance familiale

Pierre Amable Jean Baptiste Trannoy, médecin et botaniste, est un ami amiénois d’André Marie Constant Duméril. Dans les années 1800-1801 Trannoy transmet nouvelles et commissions pour les Duméril entre Paris et Amiens.

Pierre Amable Jean Baptiste Trannoy est chirurgien : il exerce d’abord auprès d’un bataillon d’Amiens, puis à l'Hôtel-dieu. En 1798, il est nommé conservateur et directeur du Jardin botanique d'Amiens ; André Marie Constant Duméril contribue à l’enrichissement des collections de ce jardin. Trannoy enseigne aussi l’histoire naturelle, jusqu'en 1807.

En 1801, Trannoy passe une thèse de médecine à la Faculté de Paris (Sur le pronostic des affections sympathiques de l'œil dans les maladies aiguës). En 1807 et 1808, il est professeur d’anatomie, de physiologie, de matière médicale et d’hygiène aux hospices civils d’Amiens. En 1815, il est nommé médecin des épidémies pour les arrondissements d'Amiens et de Doullens. En 1819, il écrit un Traité élémentaire des maladies épidémiques ou populaires, à l'usage des officiers de santé et en 1822 une Réponse aux questions mises au concours en 1822, par l'Académie royale des sciences, arts et belles-lettres de Rouen.

Pierre Amable Jean Baptiste Trannoy et son épouse Marguerite Ursule Judas Du Souich (1778-1854) ont 4 enfants.

[Source Wikipédia]


Pour citer cette page

« Trannoy, Pierre Amable Jean Baptiste (1772-1832) », Une correspondance familiale (D. Poublan et C. Dauphin eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Trannoy,_Pierre_Amable_Jean_Baptiste_(1772-1832)&oldid=61133 (accédée le 20 juillet 2024).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.