Tournet-Desplantes, Jules (1826-1907)

De Une correspondance familiale


En 1896, le « Dr. Desplantes » fait une attestation à Jean Dumas pour que celui-ci obtienne « un sursis pour ses 13 jours de service » (lettre du 13 octobre 1896).

Jules Tournet-Desplantes, né à Lude (Sarthe), est d’abord apprenti boulanger chez ses parents, puis étudiant. Il soutient sa thèse de médecine à Paris en 1853 (Des moyens de préserver le visage des effets de la variole). Il est alors chargé de la surveillance dans le canton de Nocé des enfants envoyés en nourrice par la ville de Paris (1855) puis, en 1863, est engagé à l'hospice de Nogent-le-Rotrou comme suppléant puis comme chirurgien (1871), avant d'être nommé médecin de la maison d'arrêt de Nogent-le-Rotrou (1875). En 1888 il est médecin des épidémies pour l'arrondissement de Nogent-le-Rotrou. Il exerce jusqu'à sa mort, multipliant les initiatives en faveur des enfants et des vieillards.

Jules Tournet-Desplantes est conseiller d'arrondissement et maire de Nogent-le-Rotrou (1892-1898), piètre administrateur dit-on.

[Source : Cercle de Recherches Généalogiques du Perche-Gouët]



Pour citer cette page

« Tournet-Desplantes, Jules (1826-1907) », Une correspondance familiale (D. Poublan et C. Dauphin eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Tournet-Desplantes,_Jules_(1826-1907)&oldid=54653 (accédée le 19 mai 2024).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.