Thominot, Alexandre

De Une correspondance familiale

À la fin des années 1850, André Marie Constant Duméril, dans des lettres à son fils Auguste, cite le nom de Thominot, qui travaille au Muséum.

Deux décennies plus tard, Alexandre Thominot publie régulièrement des notes dans le Bulletin de la Société Philomathique de Paris : Sur un Eleotris d’espèce nouvelle (1878) ; Sur un Pseudorhombus d’espèce nouvelle (1880) ; Note sur un poisson de genre nouveau appartenant à la famille des scombéridés, voisin des sérioles (1880) ; Sur deux genres nouveaux de poissons faisant partie de la famille des squammipennes et rapportés d’Australie par J. Verreaux (1881) ; Sur un Saccodon d’espèce nouvelle venant de l’Equateur (1882) ; Note sur un poisson de genre nouveau appartenant à la famille des Sparidées (1883) ; Note sur le genre Aplodon, poisson de la famille des Sparidae, voisin des girelles (1883) ; Note sur un poisson de la famille des Cyprinodontidae (1884) ; Sur deux poissons de la famille des Labyrinthiformes appartenant au genre Ctenopoma Peters (1886) ; Sur quelques poissons nouveaux appartenant à la collection du Muséum d’Histoire Naturelle (1886).



Pour citer cette page

« Thominot, Alexandre », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Thominot,_Alexandre&oldid=42341 (accédée le 6 février 2023).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.