Thiérion de Monclin, René (1849-1918) et son épouse Jeanne de Wimpffen

De Une correspondance familiale

Marie Mertzdorff signale qu’elle a dîné avec son époux Marcel de Fréville « chez le jeune ménage de Monclin » (lettre de novembre 1880). Il s’agit de René Thiérion de Monclin, attaché au Ministère des finances, et son épouse.

René (Louis Armand) Thiérion de Monclin, né à Reims en 1849, est le fils de Jules Thiérion de Monclin (1806-1868) et d’Antoinette de Cacqueray de Saint-Quentin (1820-1893). René Thiérion de Monclin fait des études de droit à Paris, terminées en 1874 par une thèse sur l’administration des biens et des revenus des communes. Il publie : La Direction du mouvement général des fonds (1892) et Le Trésor public (1894).

En août 1880 René Thiérion de Monclin épouse Jeanne de Wimpffen (1858, Francfort-sur-le-Main-1926). Ils ont neuf enfants :
Léon Thiérion de Monclin (1882-1912)
Charles Thiérion de Monclin (1882-1956)
Henri Thiérion de Monclin (1883-1914)  
Jean Thiérion de Monclin (1884-1935)  
Odette Thiérion de Monclin (1887-1943)
Robert Thiérion de Monclin (1889-1938)  
André Thiérion de Monclin (1890-1915)
Louise Thiérion de Monclin (1899-1900)
Marie Thiérion de Monclin (1900-1986).



Pour citer cette page

« Thiérion de Monclin, René (1849-1918) et son épouse Jeanne de Wimpffen », Une correspondance familiale (D. Poublan et C. Dauphin eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Thi%C3%A9rion_de_Monclin,_Ren%C3%A9_(1849-1918)_et_son_%C3%A9pouse_Jeanne_de_Wimpffen&oldid=42338 (accédée le 13 avril 2024).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.