Stoclet, Arthur Ghislain (1856-1943)

De Une correspondance familiale

« M. Stoclet » fait partie des relations des Froissart (Damas Froissart et Arthur Ghislain Stoclet se tutoient).

Arthur Ghislain Stoclet, né le 15 décembre 1856 à Sassegnies (Nord) où son père est cultivateur, fait ses études à Charleville puis à Lille. En 1875 il intègre, à l'âge de 19 ans, l'Ecole polytechnique (Damas Froissart y est entré en 1872) et deux ans plus tard celle des Ponts et Chaussées. Ses premiers postes le conduisent dans les Ardennes (1878), le Morbihan (1879), les Basses-Alpes (1880). Ensuite Arthur Ghislain Stoclet revient dans le Nord, à Dunkerque (1882) puis à Lille (1883). Nommé agent voyer en 1897, il est mis à la disposition du préfet du Nord pour l'entretien des routes. Certains de ses rapports sont publiés : sur les routes départementales et les chemins vicinaux (1908) ou des projets de rues et routes nouvelles (1913). Avec l’ingénieur Alfred Mongy qui partage sa vision moderne de l'évolution de la ville, il dirige jusqu'en 1919 les travaux du Grand Boulevard à Lille. Il travaille aux côtés d'élus tels que les conseillers généraux Antoine Guillain, directeur honoraire des routes et député du Nord, et Eugène Motte député et maire de Roubaix de 1902 à 1912. Parallèlement à l'exercice de son métier, Arthur Ghislain Stoclet enseigne à l'Institut industriel du Nord de la France, à Lille. Il prend sa retraite en 1922. Il meurt en Bretagne le 25 janvier 1943.

Arthur Ghislain Stoclet et son épouse Hermine Anne Gaillac (1861-1888) ont une fille, Jeanne Camille Stoclet (1883-1900).



Pour citer cette page

« Stoclet, Arthur Ghislain (1856-1943) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Stoclet,_Arthur_Ghislain_(1856-1943)&oldid=53330 (accédée le 1 juillet 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.