Sichel, Jules (1802-1868)

De Une correspondance familiale

En février 1836 André Marie Constant Duméril sollicite ce chirurgien pour examiner son neveu (qui souffre d’un grave problème oculaire), aux côtés des docteurs Velpeau et Marjolin.

Sichel a soutenu sa thèse (Propositions générales sur l'ophtalmologie, suivies de l'histoire de l'ophtalmie rhumatismale) à la Faculté de médecine de Paris en 1833 – la même année que Velpeau et Trousseau. Il publie à la fois des traités médicaux (Mémoire sur le glaucome, 1842), et des ouvrages sur l’histoire de la médecine (Nouveau recueil de pierres sigillaires d'oculistes romains…, 1866).



Pour citer cette page

« Sichel, Jules (1802-1868) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Sichel,_Jules_(1802-1868)&oldid=42302 (accédée le 2 février 2023).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.