Sesse, Martin (1751-1808)

De Une correspondance familiale

André Marie Constant Duméril rencontre ce médecin et naturaliste espagnol à Madrid en août 1805. Après des études de médecine à Saragosse, Sesse s’installe au Mexique en 1780. Il sert d’abord comme médecin militaire et devient un membre important de l’élite coloniale. Il contribue à la création d’un enseignement de la botanique à l’université pontificale et à la création du Jardin botanique à Mexico en 1788. Il obtient du vice-roi du Mexique l’autorisation de conduire une mission d’étude scientifique et parcourt ainsi le Mexique, la Californie, le Costa Rica, Cuba et Porto Rico. D’importantes collections sont rassemblées durant les six années que dure l’entreprise : un herbier de 8 000 espèces, 500 spécimens de d’oiseaux et 300 poissons ainsi que 2 000 peintures. Sesse fait paraître en 1794 un Catalogo de animales y plantas Mexicanas.

Il rentre en Espagne en 1803. Lors de son séjour à Madrid en août 1805, André Marie Constant Duméril a l’occasion d’apprécier autant la richesse des collections que le faste de la réception que lui offre Sesse. Cependant les troubles en Europe au cours du XIXe siècle retardent considérablement la publication des résultats complets de cette exploration. Ce n’est qu’en 1887 que paraissent, à Mexico, ses deux ouvrages Plantae Novae Hispaniae et Flora Mexicana.



Pour citer cette page

« Sesse, Martin (1751-1808) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Sesse,_Martin_(1751-1808)&oldid=42301 (accédée le 2 février 2023).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.