Samedi 24 mai 1794, 5 prairial an II

De Une correspondance familiale

Lettre d’André Marie Constant Duméril (Rouen) à sa mère Rosalie Duval (Amiens)

lettre du 24 mai 1794, recopiée livre 1 page 137.jpg


N° 65

Rouen du 5 Prairial de l'an second

Maman,

J'apprends qu'un des frères du Citoyen Legendre est à Rouen, je l'apprends tard car il va partir, cependant je profite de l'occasion pour vous dire que je suis ce que je vous marquais dans ma dernière. Mon certificat de Civisme m'est accordé. J'ai eu l'attache de la société populaire, l'assentiment du conseil général de la commune, le visa du District, aujourd'hui je dois aller le chercher au Département pour le porter au comité de surveillance, ce qui sera fini, il me restera à prendre des arrangements pour ma pension. C'est à quoi je songe.

Je finis en vous embrassant ainsi que papa[1] et toute la famille.

Votre fils Constant


Notes

  1. François Jean Charles Duméril.

Notice bibliographique

D’après le livre des Lettres de Monsieur Constant Duméril, 1er volume, p. 137

Pour citer cette page

« Samedi 24 mai 1794, 5 prairial an II. Lettre d’André Marie Constant Duméril (Rouen) à sa mère Rosalie Duval (Amiens) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Samedi_24_mai_1794,_5_prairial_an_II&oldid=35512 (accédée le 18 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.