Saint-Martin, Édouard Auguste (1824-1879) et ses proches

De Une correspondance familiale

Marie Mertzdorff annonce à son père « la mort subite du général Saint-Martin », qui laisse « sa pauvre femme seule à Grenoble avec ses enfants loin de tous ses parents et amis » (lettre du 2 mars 1879).

Édouard Auguste Saint-Martin, né à Esprels en Haute-Saône, est le fils de Claude François Saint-Martin (1773-1845), capitaine de cavalerie, maire d'Esprels, et de Anne Vuillemin. Au moment où il décède, Édouard Auguste Saint-Martin est général de brigade dans le régiment de sapeurs pompiers, brigade d'infanterie à Grenoble ; il est officier de la Légion d'honneur (1877). Édouard Auguste a au moins un frère, Alphonse Saint-Martin (1833-1890).

En 1861, à Orléans, Édouard Auguste Saint-Martin épouse Joséphine Félicité Rouxel de La Rouxellière (1830 - Orléans, 1913 - Paris). D'après la lettre de Marie Mertzdorff ils ont plusieurs enfants. L'un, Paul Marie Alphonse, naît à Orléans en 1862, alors que son père est en garnison à Lille.



Pour citer cette page

« Saint-Martin, Édouard Auguste (1824-1879) et ses proches », Une correspondance familiale (D. Poublan et C. Dauphin eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Saint-Martin,_%C3%89douard_Auguste_(1824-1879)_et_ses_proches&oldid=42272 (accédée le 27 février 2024).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.