Ringeisen, Antoine (1811-1889) et sa fille

De Une correspondance familiale

Antoine Ringeisen assiste au mariage de Georges Duméril et Maria Lomüller à Sélestat (lettre du 22 juin 1878). Charles Mertzdorff, son voisin de table, le présente comme « architecte poète ».

Antoine Ringeisen naît en 1811 à Paris où il fait ses études. Après un passage à Versailles et à Metz, il est architecte d’arrondissement de Sélestat de 1840 jusqu’à sa retraite en 1880. Son action se marque à Steige (école en 1847, presbytère en 1848, église de 1860 à1872), à Breitenau (école en 1844, église en 1868) et dans maints villages : Fouchy, Bassemberg, Dieffenbach, Neubois, Maisonsgoutte, Villé (école des filles), Hohwarth, etc.
La plan qu'il dresse pour l'Avant-projet de construction d'un hôtel au Haut-Kœnigsbourg est imprimé en 1866.

[D'après Fabien Baumann, site de la Société d’Histoire du Val de Villé]

Antoine Ringeisen épouse Françoise Eugénie Rousselet (1827-1847) en 1846. Ils ont une fille, Catherine Marie Ringeisen (1847-1942), qui épouse Alfred Prosper Pimont (1827-1891), manufacturier en Seine Maritime. Le couple Pimont-Ringeisen n'a pas d'enfant.



Pour citer cette page

« Ringeisen, Antoine (1811-1889) et sa fille », Une correspondance familiale (D. Poublan et C. Dauphin eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Ringeisen,_Antoine_(1811-1889)_et_sa_fille&oldid=51281 (accédée le 22 février 2024).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.