Rainbeaux, Emile (1804-1861), son épouse Cécilia Sévelle et leurs descendants

De Une correspondance familiale

Emile Rainbeaux (1804-1861), né à Arras, est le fils de Jean-Jacques Rainbeaux et de Thérèse Legrand. Il est le collaborateur de son oncle Henri Joseph De Gorge-Legrand (1774-1832), français naturalisé belge, qui, en 1831, reprend, dans l’arrondissement de Mons, la mine du Grand Hornu, donnant à celle-ci une forte expansion. Emile Rainbeaux dirige ce charbonnage à la mort de son oncle. Il se fixe à Paris en 1847 et fonde en 1852 la société civile des mines de houille de Marles (Pas-de-Calais). Son épouse, Cécilia Sévelle (1815-1867), fréquente les Duméril à Paris. Ils ont deux enfants, Victoria et Firmin.

- Victoria Rainbeaux (née en 1836) est une amie de Caroline Duméril. Elle épouse en 1857 Ernest Armand (1829-1898), fils et petit-fils de députés. Ernest Armand est diplomate (1850-1878) puis député (conservateur) d’Arcy-sur-Aube (1889-1893). Le couple Armand-Rainbeaux a plusieurs enfants :
Marguerite Armand (1858-1936), mariée en 1879 avec François de La Rochefoucauld (1846-1918)
Abel Armand (1863-1919)
un autre fils, né en 1861, décède trois mois plus tard (d’après de Livre des dates d’Auguste Duméril).
Ernest Armand se remarie en 1889.

- Firmin Rainbeaux, né le 8 décembre 1834 à Mons (Belgique) est mort le 13 juillet 1916 à Paris. Écuyer de l’Empereur, épouse en 1857 Hortense Mocquard, fille de Jean François Constant Mocquard et de Mlle Gounon. Firmin Rainbeaux poursuit l’œuvre de son père à la tête des mines de Marles. Jean Baptiste Carpeaux a représenté Firmin dans un buste en plâtre (patiné terre cuite) en souvenir du 6 juin 1867 : ce jour-là, au retour de la grande revue, près de la Cascade du Bois de Boulogne, Berezowski tire sur l'Empereur de Russie, sauvé grâce au sang-froid de Firmin Rainbeaux qui fait se cabrer son cheval afin de protéger le tsar. C'est en souvenir de cet événement que Carpeaux, qui est témoin de l'attentat, exécute ce buste, ainsi que la grande toile intitulée L'Attentat de Berezowski (musée d'Orsay).



Pour citer cette page

« Rainbeaux, Emile (1804-1861), son épouse Cécilia Sévelle et leurs descendants », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Rainbeaux,_Emile_(1804-1861),_son_%C3%A9pouse_C%C3%A9cilia_S%C3%A9velle_et_leurs_descendants&oldid=42230 (accédée le 2 juillet 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.