Port-en-Bessin (Calvados)

De Une correspondance familiale

En 1872, 1874 et 1875, Aglaé Desnoyers, rejointe par son époux Alphonse Milne-Edwards, est en villégiature à Port-en-Bessin avec Marie et Émilie Mertzdorff, Jean Dumas et leurs proches. Ces vacances sont plusieurs fois évoquées par la suite.

Ancienne cité portuaire, Port-en-Bessin s’ouvre aux touristes au XIXe siècle. Ce havre naturel est aménagé par la construction d’un port à partir de 1845 ; les travaux se poursuivent jusqu’en 1886. Dans les années 1870 la ville compte un millier d’habitants.


Pour citer cette page

« Port-en-Bessin (Calvados) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Port-en-Bessin_(Calvados)&oldid=56912 (accédée le 28 septembre 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.