Piquet, Adèle (1817-1889), et ses proches

De Une correspondance familiale

« Mlle Piquet » fait partie des relations de Charles Mertzdorff à Thann (lettre du 17 octobre 1877). Il s’agit probablement d’Éléonore Antoinette Adélaïde (dite Adèle ?) Piquet, fille du docteur François Joseph Piquet.

François Joseph Piquet (né vers 1774) fait des études de philosophie et de médecine. Sa thèse : Dissertation sur les effets de l'opium appliqué au corps vivant, est publiée à Strasbourg en 1803 et, en 1830, son ouvrage : Catéchisme de santé, ou Traité philosophico-médical, théorique et pratique, composé et mis à la portée de tout le monde.

En l'an 9 François Joseph Piquet épouse Marie Anne Korb (née vers 1782), dont le frère est meunier. Le couple Piquet-Korb a au moins cinq enfants :
- (Thiébaud François) Joseph Piquet, qui naît en l'an XII (1804) devient semble-t-il médecin à Colmar
- Thiébaud Napoléon Piquet, né en 1806
- Marie Anne Piquet, née en 1808
- Joséphine Piquet, sa sœur jumelle. Elle décède à Thann 1er mai 1880
- Éléonore Antoinette Adélaïde (dite Adèle) Piquet, née en 1817. Elle décède à Thann en 1889.

Il est possible que le docteur François Joseph Piquet ait au moins deux sœurs, Madelaine Piquet (née à Colmar vers 1778-décédée à Thann en 1849), célibataire, et Barbe Piquet (née à Colmar vers 1771, décédée à Thann en 1840), épouse de Jean Baptiste Gresset, lithographe.



Pour citer cette page

« Piquet, Adèle (1817-1889), et ses proches », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Piquet,_Ad%C3%A8le_(1817-1889),_et_ses_proches&oldid=42206 (accédée le 1 octobre 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.