Piot, André (1894-1974) et ses proches

De Une correspondance familiale

Dans leurs lettres du début du XXe siècle les Froissart donnent des nouvelles des frères Piot ; il s'agit des fils de Stéphane Piot.

(Jean Marie) Stéphane Piot (1864-1938) est avocat à la cour d'appel de Paris. Son frère, René Piot, est peintre, élève de Gustave Moreau. Stéphane Piot épouse en 1892 Antoinette Françoise Joachim, dite Anne, Gariel (1870-1944). Ils ont quatre enfants :

- Étienne (Marie Jean Alphonse) Piot (1892-1943) qui épouse (en premières noces) Marie (Annette Jacqueline) Labrousse (1897-1928) le 7 février 1918 (voir la lettre du 18 février 1918 (A)

- André (Marie Alphonse Émile) Piot (1894-1974) qui épouse en 1923 Renée (Suzanne Marie) Troullier (1902-1930). André Piot est blessé à la guerre (lettre du 18 juillet 1918). Poète et écrivain de la guerre de 1914-1918 (Chœur des jeunes hommes, 1934 ; Jonglerie pour ceux de Verdun, 1939 ; Les Poètes du sacrifice, 1959), André Piot écrit également sur le compagnonnage (Crépuscule des purs, 1967)

- Marie Jenny (Anne) Piot (1897-1967) qui épouse en 1919 (Daniel Charles Marie) Marcel Poignard (1893-1969)

- Jacques (Marie Étienne) Piot (1900-1939).



Pour citer cette page

« Piot, André (1894-1974) et ses proches », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Piot,_Andr%C3%A9_(1894-1974)_et_ses_proches&oldid=42205 (accédée le 3 février 2023).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.