Orville, Jean Baptiste (1796-1875) et ses proches

De Une correspondance familiale

Familles Orville et Warocqué

En 1859 Louis Daniel Constant Duméril, à Paris, donne des nouvelles de « Mme Warocqué », liée avec « Mme Orville » (lettre du 3 mai 1859-A).

Jean Baptiste (Achille) Orville (1796, Saint-Cloud-1875, Paris), intendant militaire épouse Nelly Fanie Eugénie Legrand (née à Lille en 1810) – possiblement « Mme Orville », contemporaine à Lille de Félicité Duméril dans le lettre de 1859. Ils ont deux enfants :

  1. Ernest Achille Louis Orville (né en 1837 à Valenciennes)
  2. Marie Eugénie Louise Orville (1839-1899). Le 18 janvier 1859, à Paris, elle épouse le belge Arthur Hippolyte Warocqué (1835-1880).

Arthur Hippolyte Warocqué est le fils d’Abel Warocqué (1805-1864) et d’Henriette Eulalie Marischal (vers 1810, Bruxelles-1875, Belgique) – possiblement « Mme Warocqué » dans le lettre de 1859. Il est, comme son père, propriétaire, bourgmestre de Morlanwelz. Arthur Hippolyte Warocqué a un frère, Léon Nicolas Warocqué (1831-1868).

Arthur Hippolyte Warocqué et Marie Eugénie Louise Orville ont deux fils : Georges Abel Louis Warocqué (1860-1889), membre de la chambre des représentants en Belgique et Raoul Warocqué (1870-1917), homme d’affaires belge.


Pour citer cette page

« Orville, Jean Baptiste (1796-1875) et ses proches », Une correspondance familiale (D. Poublan et C. Dauphin eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Orville,_Jean_Baptiste_(1796-1875)_et_ses_proches&oldid=59691 (accédée le 1 octobre 2023).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.