Oberlin, Ignace Léon (1810-1884)

De Une correspondance familiale

Charles Mertzdorff remarque dans une lettre : « En ce moment il est arrivé à Wattwiller un professeur de la faculté de médecine de Nancy je crois M. Oberlin qui vient essayer l'efficacité des Eaux, quoiqu'il n'ait pas l'air d'être bien malade » (lettre du 15 août 1879). Il s'agit possiblement d'Ignace Léon Oberlin.

Ignace Léon Oberlin, d'une famille de pharmaciens (Ignace Léopold Oberlin, au XVIIIsiècle, est pharmacien à Buhl), est né à Strasbourg. Après des études à Paris (diplôme de pharmacien en 1834), il revient à Strasbourg. Il enseigne à l'École de pharmacie et obtient le titre de docteur en médecine (1857). Il devient alors professeur, publiant des travaux sur les plantes médicinales. Après la guerre de 1870 la Faculté de médecine et de l'École supérieure de pharmacie de Strasbourg sont transférées à Nancy, où Ignace Léon Oberlin continue son enseignement jusqu'en 1881.



Pour citer cette page

« Oberlin, Ignace Léon (1810-1884) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Oberlin,_Ignace_L%C3%A9on_(1810-1884)&oldid=42150 (accédée le 31 janvier 2023).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.