Morin, Prosper Henri (1780-1850) et ses proches

De Une correspondance familiale


Auguste Duméril (né en 1812) entre à la pension de M. Morin à Fontenay-aux-Roses (actuel département des Hauts-de-Seine) en 1824 ; son cousin Henri Delaroche (né en 1816) y est pensionnaires à la fin des années 1820. Prosper Henri Morin dirige également un autre établissement d’enseignement à Paris, 29 rue Louis-le-Grand.

Prosper Henri Morin naît en 1780 Charleville (Ardennes) et décède à Paris en 1850. Il épouse Anne Angélique Berard (Blay), née vers 1789, décédée avant 1841. Ils ont au moins deux filles :

  • Marie Louise Morin. Elle serait née à Moûtiers en Savoie. Elle épouse à Paris en 1831 Guillaume Belèze (1803, Montpellier-1878, Montfort-l'Amaury). Guillaume Belèze est un pédagogue, littérateur et publiciste. Il dirige l'Institution Morin à Paris dans les années 1850. Marie Louise Morin meurt en 1835 à Paris
  • Henriette Louise Hélène Morin. Elle épouse en 1841 Guillaume Belèze, son beau-frère veuf.



Pour citer cette page

« Morin, Prosper Henri (1780-1850) et ses proches », Une correspondance familiale (D. Poublan et C. Dauphin eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Morin,_Prosper_Henri_(1780-1850)_et_ses_proches&oldid=59916 (accédée le 13 juillet 2024).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.