Marchant de Vernouillet, Maurice (1829-1898) et son épouse

De Une correspondance familiale

Lors de l'exploration scientifique du Travailleur, Alphonse Milne-Edwards est reçu à Tanger « très aimablement par M. de Vernouillet notre ministre et sa femme » (lettre du 7 août 1881).

A la génération suivante, pendant la guerre de 1914-1918, Émilie Mertzdorff et son époux Damas Froissart se trouvent habiter le même immeuble 29 rue de Sèvres à Paris que Marie de Montaignac de Chauvance, la veuve de Maurice Marchant de Vernouillet. Dans cet appartement, en 1926, Mme de Vernouillet a à son service Aimée Halopé, femme de chambre de 65 ans, née dans le Maine-et-Loire et Catherine Mandionde cuisinière de 73 ans, née dans les Pyrénées Atlantiques.

Maurice (Augustin) Marchant de Vernouillet, né en 1829 à Paris, est décédé en 1898. Il est le fils d'Augustin Marchant de Vernouillet et de (Catherine Élisabeth) Élise Chauchat (1794-1849). En 1868 il épouse à Paris (Jeanne) Marie de Montaignac de Chauvance (1845-1927) ; ils ont deux filles :

  1. Élisabeth Marchant de Vernouillet (1870-1950), qui épouse en 1895 Etienne Albert Philippe Feugère des Forts (1865-1940)
  2. Sabine Marchant de Vernouillet (1873-1948) qui épouse en 1900 Octave Félix Marie Adrien de Noblet-La-Clayette (1862-1928).

Il semble que le jeune Maurice Marchant de Vernouillet fait des études à la Réunion (d'après le manuscrit mis en vente : Notes de cours manuscrites sur les civilisations anciennes tirées des enseignements du professeur Marc Petit de Baroncourt, Collège Bourbon, La Réunion, 1842-1845).

Quelques élément permettent de jalonner sa carrière, en pointillés non chronologiques :

- la vente en 2014 de sa collection d'objets d'art de Chine et d'Extrême-Orient indique qu'il est deuxième secrétaire d'ambassade en Chine en 1861 et 1862. Il accompagne alors le Baron Gros et en rapporte un album de photographies de guerre sur la campagne de Chine de 1860 par Felice Beato, avec légendes manuscrites (Annie-Laure Wanaverbecq, Felice Beato en Chine. Photographier la guerre en 1860, 2005)

- Maurice de Vernouillet est mentionné « secrétaire résident à Madrid, portant le titre de "ministre plénipotentiaire de 1 ° classe" »

- ambassadeur au Pérou en 1876

- ministre plénipotentiaire de France au Maroc (c'est là qu'Alphonse Milne-Edwards le rencontre en 1881).



Pour citer cette page

« Marchant de Vernouillet, Maurice (1829-1898) et son épouse », Une correspondance familiale (D. Poublan et C. Dauphin eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Marchant_de_Vernouillet,_Maurice_(1829-1898)_et_son_%C3%A9pouse&oldid=60979 (accédée le 16 juillet 2024).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.