Legay, Jean Baptiste (1860-1936), et ses proches

De Une correspondance familiale


Avant et pendant la Première Guerre, les Froissart sont en relations suivies avec « le doyen » de Campagne-les-Hesdin, qui est invité à leur table dans le Pas-de-Calais ou leur écrit lorsqu’ils sont à Paris. Il s’agit de Jean Baptiste Legay.

Cette proximité s’explique sans doute parce que Jean Baptiste Legay est né à Vieux-Thann en Alsace comme Émilie Mertzdorff-Froissart.
L'état civil de Vieux-Thann [numérisé] mentionne le 30 mai 1853 le mariage de ses parents, Jean Baptiste Legay (mécanicien, né à Bitschwiller le 22 avril 1824) et Joséphine Müller (couturière, née à Vieux-Thann le 28 février 1826) et sa naissance le 10 juin 1860.
Jean Baptiste Legay est ordonné prêtre le 13 juillet 1884. Il est vicaire au Sacré Cœur à Calais ; curé de Brias (1er février 1889) ; curé-doyen de Campagne-les-Hesdin (22 juin 1911) ; chanoine honoraire (5 février 1925). Il se retire à Campagne-les-Hesdin en novembre 1935 et décède un an plus tard.

[D’après les renseignements communiqués par Audrey Cassan, archiviste du diocèse d'Arras]

Le recensement de 1921 indique que Jean Baptiste Legay vit à Campagne avec sa sœur, Marie Legay (née en 1854), et sa nièce, Jeanne Brayé (née en 1885), toutes deux nées à Vieux-Thann.


Pour citer cette page

« Legay, Jean Baptiste (1860-1936), et ses proches », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Legay,_Jean_Baptiste_(1860-1936),_et_ses_proches&oldid=56031 (accédée le 14 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.