Lebon, Joseph (1765-1795)

De Une correspondance familiale

En septembre 1795 Jean Charles Antoine, dit Duméril, alors à Paris avec son frère André Marie Constant Duméril, demande à ses parents « ce qui est relatif au Jugement de Lebon » à Amiens.

Joseph Lebon, né à Arras, est professeur de rhétorique puis curé constitutionnel dans le Pas-de-Calais. Abandonnant l’état de prêtre après le 10 août 1792, il devient maire d’Arras et député à la Convention. Il est envoyé en mission une première fois dans la Somme avec André Dumont en août 1793 ; puis dans le Pas-de-Calais et dans le Nord. Son zèle judiciaire provoque des plaintes et des critiques. Lebon est rappelé à Paris et arrêté (juillet 1794). Il est condamné à mort par le tribunal de la Somme et guillotiné à Amiens (12 vendémiaire an IV, 14 octobre 1795). Il rédige en prison des Lettres justificatives publiées en l’an III et des Lettres à sa femme (sa cousine épousée en 1792) publiées par son fils Emile en 1845.



Pour citer cette page

« Lebon, Joseph (1765-1795) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Lebon,_Joseph_(1765-1795)&oldid=42015 (accédée le 28 septembre 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.