Laraison, André Eugène Fernand (1886-1917)

De Une correspondance familiale

En avril 1915, Michel Froissart raconte un épisode du front à ses parents, que ceux-ci rapportent dans leurs lettres : « Il s'est trouvé dans la terrible canonnade du 22 ; Laraison y a perdu son projecteur mais a sauvé sa voiture et ses gens. » (lettre du 28 avril 1915). À titre d'hypothèse : il pourrait s'agir de André Eugène Fernand Laraison.

André Eugène Fernand Laraison est né le 2 décembre 1886 à Saint-Philbert-de-Grand-Lieu, près de Nantes. Mobilisé, il combat comme 1er canonnier au 28régiment d'artillerie (8batterie). Il est tué près de Reims le 27 avril 1917.



Pour citer cette page

« Laraison, André Eugène Fernand (1886-1917) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Laraison,_Andr%C3%A9_Eug%C3%A8ne_Fernand_(1886-1917)&oldid=41995 (accédée le 2 février 2023).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.