Kiener, Jean (1794-1875) et apparentés

De Une correspondance familiale


Charles Mertzdorff assiste à Munster à l’enterrement de « M. Kiener, un bien ancien ami, ami de mon père qui est mort à l’âge de 83 ans » (lettre du 22 mars 1875).

Jean Kiener a repris dans les années 1840 les forges de Jean Bicking et son beau-frère Surérus, tombées en faillite. Il se réoriente vers la fabrication des toiles de coton, principalement les articles de blanc destinés aux usages domestiques : madapolam ordinaire, percale fine, toile commune de largeur modeste (82 centimètres) et cretonne de draps de lits (d'une largeur de 240 centimètres). La Vallée de Munster et les Vosges centrales, guide du touriste (Jean Bresch, 1871), qui donne ces précision, recommande la visite des « établissements de tissage de M. Jean Kiener fils » où, dans un « beau parc longé par la voie ferrée » voisinent l’ancien bâtiment des forges et les nouvelles extensions de l’industrie cotonnière », les maisons d'habitation des ouvriers et des employés et la villa du patron ». Le guide conclut : « M. Jean Kiener jouit de la réputation d'un grand commerçant, d'un spéculateur consommé, et d'un fabricant de premier ordre ; il est parvenu à une très-grande fortune. » Selon une enquête datée de 1853, Jean Kiener emploie 505 ouvriers (302 au tissage de coton, 203 à la filature de coton).

Jean Kiener est maire de la commune de Gunsbach (près de Munster, Haut-Rhin) de 1860 à 1864.

Jean Kiener, fabricant, décède le 18 mars 1875 à Gunsbach. Il est né à Hunawihr (canton de Ribeauvillé) le 28 février 1794, fils de Jean Kiener, « ministre du culte évangélique de la confession d'Augsbourg » et de Marguerite Sophie Jaeglin. Jean Kiener épouse, le 11 juillet 1837 à Colmar, Caroline Schmutz, née à Colmar le 12 avril 1818, fille de Philippe Emmanuel Schmutz, brasseur et de Marie Salomé Geistodt. Jean Kiener et Caroline Schmutz ont quatre enfants nés à Gunsbach :

  1. Jean Kiener, né le 24 février 1838
  2. Sophie Caroline Kiener, née le 19 février 1839
  3. Louis Alphonse Kiener, né le 30 décembre 1840
  4. Louise Amélie Kiener, née le 13 septembre 1842 et décédée le 12 avril 1843.

Caroline Schmutz leur mère décède à 26 ans, le 23 juin 1844.



Pour citer cette page

« Kiener, Jean (1794-1875) et apparentés », Une correspondance familiale (D. Poublan et C. Dauphin eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Kiener,_Jean_(1794-1875)_et_apparent%C3%A9s&oldid=54990 (accédée le 8 février 2023).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.