Jeudi 12 décembre 1918

De Une correspondance familiale

Carte de Damas Froissart (Paris) à son Louis Froissart (mobilisé)

original de la carte 1918-12-12 recto.jpg original de la carte 1918-12-12 verso.jpg


CommandantFroissart
29, Rue de Sèvres, Paris[1]

Le 12 Xbre 18

Mon cher Louis,

Notre permis pour l’Alsace est arrivé hier mais il nous donne 8 jours du 15 au 23. Je veux t’en avertir.

Mais d’autre part voici tous les enfants de la maison grippés depuis 2 jours ce qui peut encore retarder, même empêcher le départ, étant donné 1° que la Nounou d’Elise[2] est partie hier, (après un assez long [ajournement]) pour voir sa fille dont elle a appris la présence à Carcassonne avec les parents évacués d’Hénin Liétard.
2° qu’une 2e nounou, arrivée récemment, doit retourner à Paramé pour assister au mariage d’un frère.
donc pannes successives de personnel se superposant sur la Grippe. Je ne peux t’en dire plus long aujourd’hui. Il y a aussi à Vieux-Thann depuis quelques jours un gérant indésiré[3] : nous ne savons pas encore comment il prendra la démission forcée.

mille amitiés,

D Froissart

As-tu chance, étant prévenu de notre passage, tel jour à Strasbourg, d’avoir la liberté de venir y [joindre] ?


Notes

  1. En-tête imprimé.
  2. Elise Vandame, épouse de Jacques Froissart, mère de 3 enfants.
  3. Georges Jaeglé.

Notice bibliographique

D’après l’original

Pour citer cette page

« Jeudi 12 décembre 1918. Carte de Damas Froissart (Paris) à son Louis Froissart (mobilisé) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Jeudi_12_d%C3%A9cembre_1918&oldid=53713 (accédée le 16 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.