Guérin, Jules (1801-1886)

De Une correspondance familiale

André Marie Constant Duméril mentionne en 1858 une consultation auprès du docteur Jules Guérin pour le petit Bérenger de Milhau, fils d’une famille amie ; son avis est alors contredit par celui de Sauveur Henri Victor Bouvier, qui a déjà polémiqué avec lui (Lettre adressée à l'Académie de médecine en réponse à une lettre de J. Guérin, sur l'orthopédie, 1835).

Jules Guérin, né en Belgique, est médecin, spécialiste des difformités du corps humain. Son nom est attaché au syndrome Guérin-Stern, au signe de Guérin-Kerguistel, à la loi de J. Guérin. Il a jeté les bases de l'orthopédie scientifique et chirurgicale. Il est le fondateur et le directeur de la Gazette médicale de Paris, de 1830 à 1872. Il est membre de l'Académie Nationale de Médecine. Il a publié de nombreux mémoires sur les difformités osseuses (déviations de la colonne vertébrale, pied-bot, rachitisme, etc.), sur les maladies infectieuses (cholérine, tuberculose, syphilis), ainsi que sur l'établissement des bains de mer de Dieppe (1832).



Pour citer cette page

« Guérin, Jules (1801-1886) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Gu%C3%A9rin,_Jules_(1801-1886)&oldid=41911 (accédée le 1 octobre 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.