Bouvier, Sauveur Henri Victor (1799-1877)

De Une correspondance familiale

André Marie Constant Duméril mentionne en 1858 une consultation auprès du docteur Bouvier pour le petit Bérenger de Milhau, fils d’une famille amie ; cette consultation doit infirmer l’avis de Jules Guérin, avec qui Bouvier a déjà polémiqué (Lettre adressée à l'Académie de médecine en réponse à une lettre de J. Guérin, sur l'orthopédie, 1835).

Sauveur Henri Victor Bouvier, médecin et chirurgien orthopédique, est chef de l'Hôpital des Enfants malades. Il dirige l’Institut orthopédique de Chaillot (1840). Il donne un cours d'anatomie et de physiologie (1824), un cours public et gratuit d'orthopédie (1828) ; ses cours sur les maladies de l'appareil locomoteur sont publiés par ses élèves (1855-1857). Il est membre de l'Académie Nationale de Médecine.

Il publie des rapports sur les difformités osseuses, l’électricité médicale, la trachéotomie, les vaccins (1864), etc. ainsi qu’un Mémoire sur la forme générale du crâne dans ses rapports avec le développement de l'intelligence (1839) et des Études historiques et médicales sur l'usage des corsets (1853).



Pour citer cette page

« Bouvier, Sauveur Henri Victor (1799-1877) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Bouvier,_Sauveur_Henri_Victor_(1799-1877)&oldid=41641 (accédée le 30 septembre 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.