Gibert, Joseph (1829-1899)

De Une correspondance familiale

Henri Delaroche signale que le « docteur Gibert » est leur médecin et ami (lettre du 17 juillet 1887).

Joseph Gibert, né dans une famille protestante en Suisse, est interne des hôpitaux de Paris (1854). Reçu docteur en médecine en 1859, il s'installe au Havre (1860). Il est chirurgien adjoint de la Marine ainsi que médecin honoraire de l'hospice Saint-Jean. En 1875, il crée un dispensaire pour enfants malades ; son beau-frère Frédéric Engel-Dollfus crée sur ce modèle un dispensaire à Mulhouse. Dans les années 1880, il s'intéresse à la suggestion mentale à distance et à l'hypnotisme. Joseph Gibert est membre de l'Académie nationale de médecine. Républicain, le docteur Gibert est membre du conseil municipal du Havre. Il est dreyfusard, l'un des premiers.

Joseph Gibert publie plusieurs ouvrages : Mémoires et comptes rendus des travaux de la Société de médecine du Havre (1864-1865) ; Une visite au bureau d'hygiène de Bruxelles (1878) ; L'Inspection médicale des écoles (1885) ; des études sur les rapports entre le rachitisme et la syphilis (1888), l'assistance publique au Havre (1891), les épidémies de choléra et de fièvre typhoïde.

Joseph Gibert épouse Fanny Dollfus (née en 1834) à Mulhouse en 1861. Fanny Dollfus est fille de l'industriel Jean Dollfus, maire de Mulhouse et député protestataire et veuve du manufacturier mulhousien Gustave Naegely.

Joseph Gibert et Fanny Dollfus ont sept enfants survivants :

1- Marie Gibert (née en 1862), mariée en 1886 au pasteur Robert du Pasquier (1859-1895)

2- Suzanne Gibert (née en 1863), mariée en 1905 à Jacques Kablé (né en 1867), courtier en cotons

3- Madeleine Gibert (née en 1865), mariée en 1887 au pasteur Henri-Jules Pyt (né en 1861)

4- Marc Louis Gibert (né en 1867), docteur en médecine, marié en 1911 à Georgette Élisabeth Chappellart (née en 1884) puis, en 1929, à Marthe Antoinette Marie Renée Maupin

5- Hélène Gibert (née en 1869), mariée en 1890 à Hermann du Pasquier (né en 1864), négociant en cotons

6- Emma Gibert (1870-1901), mariée en 1895 à Fernand Monod (1870-1940), docteur en médecine

7- Isabelle Ida Gibert (née en 1871).


Pour citer cette page

« Gibert, Joseph (1829-1899) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Gibert,_Joseph_(1829-1899)&oldid=51282 (accédée le 28 septembre 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.