Fallex, Géraldine Eugénie (1857-1904) et ses proches

De Une correspondance familiale

Lors de ses premiers pas dans le monde, Marie Mertzdorff rencontre une « amie de Jeanne Brongniart », « Mlle Falex » (lettre du 16 février 1877). Il s'agit possiblement de Géraldine Eugénie Fallex. fille d'Eugène Fallex.

(Jean) Eugène Fallex (1824-1905) est professeur agrégé de grammaire puis proviseur au lycée Charlemagne à Paris. Il est l'auteur de traductions d'Aristophane. Il épouse Joséphine Caroline Amantine Laville (1835-1898). Ils ont au moins trois enfants :
- Géraldine Eugénie Fallex (1857-1904), qui épouse Gaston Barnabé Duboc
- (Jean) André Fallex (né en 1858), avocat. Il épouse en 1896 Clothilde Charlotte Mercier (née en 1868). Elle reconnaît alors une fillette née d'une liaison antérieure de son époux ; un procès est intenté par la mère biologique qui fait annuler cette légitimation.
- (Albert) Maurice Fallex (1861-1929), agrégé d'histoire, est professeur dans différents lycées (dont Louis-Le-Grand à Paris), auteur de nombreux manuels d'enseignement scolaires de géographie et de livres d'histoire de l'Alsace. Il est associé aux travaux géographiques de la conférence de paix qui met fin à la guerre de 1914.



Pour citer cette page

« Fallex, Géraldine Eugénie (1857-1904) et ses proches », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Fallex,_G%C3%A9raldine_Eug%C3%A9nie_(1857-1904)_et_ses_proches&oldid=41845 (accédée le 31 janvier 2023).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.