Fée, Antoine Laurent Apollinaire (1789-1874)

De Une correspondance familiale

André Marie Constant Duméril recommande à son fils Auguste Duméril, de passage à Strasbourg en 1846, d’éviter M. Fée, « professeur de botanique et pharmacien en chef, instruit, mais qui fait passer beaucoup de temps, par ses assiduités ».

Pharmacien de formation, Antoine Laurent Apollinaire Fée participe à la guerre d'Espagne comme infirmier. Il devient professeur à l'hôpital militaire de Lille (1825), puis à la Faculté de médecine de Strasbourg (1832). En 1827, il est vice-président de la Société des sciences, de l'agriculture et des arts de Lille. À Strasbourg il poursuit une carrière civile comme médecin et professeur de botanique ; il dirige également le jardin botanique. Il étudie plus particulièrement les lichens et les fougères et publie de nombreux ouvrages (recensés dans un Catalogue méthodique et chronologique, publié à Strasbourg en 1863).



Pour citer cette page

« Fée, Antoine Laurent Apollinaire (1789-1874) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=F%C3%A9e,_Antoine_Laurent_Apollinaire_(1789-1874)&oldid=41849 (accédée le 30 septembre 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.