Dufaure, Amédée (1851-1915)

De Une correspondance familiale

Marcel de Fréville rend visite à « M. Dufaure » (lettre du 19 décembre 1880). Il s’agit probablement de son contemporain Amédée Dufaure.

Amédée Dufaure est le fils de Jules Dufaure (1798-1881), ancien Garde des Sceaux et plusieurs fois président du Conseil depuis 1871. Il est aussi le petit-fils de l’orientaliste Amédée Jaubert (1779-1847). Amédée Dufaure a une sœur, Marie Catherine Claire Dufaure (1843-1903), mariée en 1864 au lieutenant de vaisseau Edouard de Monicault (1829-1916), et un frère, Gabriel Dufaure (1846-1914), marié en 1874 avec Adélaïde Julie Marie Jobez.
Amédée Dufaure épouse en 1878 Nancy Thomas, fille d’un armateur. Ils ont au moins un fils, Ferdinand Dufaure (1881-1947).

Amédée Dufaure fait des études de droit ; il soutient sa thèse De la remise de la dette et de la remise de la solidarité en 1874. Il est attaché d'ambassade (Vatican, Madrid), avant de devenir le chef de Cabinet de son père, Jules Dufaure, alors Ministre de la Justice et président du Conseil. En 1879, Amédée Dufaure abandonne le service public pour se consacrer aux écoles libres des Congrégations et devient administrateur des Assurances générales. Il est élu conseiller municipal (candidat conservateur) à Paris (1884) puis député en Seine-et-Oise (1889). Battu en 1893, Amédée Dufaure se retire dès lors de la vie politique.



Pour citer cette page

« Dufaure, Amédée (1851-1915) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Dufaure,_Am%C3%A9d%C3%A9e_(1851-1915)&oldid=41813 (accédée le 31 janvier 2023).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.